/

Otite

/

Accueil

Otite, le guide pratique

Otite

Chronique ou aiguë, d'origine virale ou bactérienne, l'otite est une inflammation de l'oreille qui touche généralement les jeunes enfants âgés entre 3 mois et 7 ans. Pathologie douloureuse et contagieuse, il est important de bien connaître l'otite pour la prévenir et la traiter sous toutes ses formes.

Ce site va vous aider, en toute indépendance et avec des mots simples, à mieux comprendre la maladie.

Causes et symptômes

Comprendre les causes et les symptômes de l'otite

Voir les articles
Types d'otite

Quels sont les différents types d'otite ?

Voir les articles
Traiter l'otite

Comment traiter l'otite ?

Voir les articles

Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
NB
nicolas byl

laboratoire de correction et de protection de l'audition

Expert

HB
hassen bouzidi

biologiste medical | lbbm

Expert

BL
benjamin lety

appareillage auditif de l'adulte et de l'enfant | entendre b.lety

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Produits


Otite, l'essentiel en une page

L'otite est une inflammation de l'oreille qui peut être aiguë ou chronique. Généralement responsables d'importantes douleurs, les otites sont surtout très fréquentes chez les enfants qui ont entre 3 mois et 7 ans. Ainsi, avant l'âge de 3 ans, 80 % des enfants auront eu une otite et 45 % en auront au moins trois.

Externe, interne, virale, bactérienne, aiguë, chronique, séreuse ou barotraumatique, voici l'essentiel de ce qu'il faut savoir sur l'otite, ses symptômes, ses traitements pour la soigner ou la prévenir.

Comprendre l'otite

Pour bien comprendre ce qu'est une otite, il est important d'avoir une idée de l'anatomie de l'oreille. Il faut notamment savoir que l'oreille se compose de trois parties distinctes :

  • l'oreille externe, qui comporte le pavillon de l'oreille et le conduit auditif ;
  • l'oreille moyenne, qui comprend le tympan et la caisse du tympan dans laquelle se trouve les osselets (petits os qui assurent la transmission des vibrations sonores) et où débouche la trompe d'Eustache (un élément essentiel dans le mécanisme des otites) ;
  • l'oreille interne, composée de la cochlée (là où les vibrations sont transformées en impulsions nerveuses), du vestibule et des canaux semi-circulaires qui sont les organes de l'équilibre.

Deux grandes catégories d'otites, mais le même mécanisme

Il faut distinguer deux grandes catégories d'otites :

  • les otites virales (otites grippales, ou encore myringites bulleuses séro-hémorragiques) qui représentent 90 % des otites les plus courantes et qui touchent surtout les enfants ;
  • les otites bactériennes qui représentent 10 % des infections entraînant une otite moyenne aiguë.

On observe pour chacune le même mécanisme. Dans un cas comme dans l'autre, les germes vont remonter le long de la trompe d'Eustache, jusqu'à l'oreille moyenne. Si la trompe auditive se bouche, une infection va se développer ; les bactéries stagnant dans l'oreille moyenne y trouvent là un endroit idéal pour proliférer.

gpointstudio / Getty

Des symptômes significatifs

Que ce soit chez les bébés, les enfants ou les adultes, les symptômes des otites sont pratiquement les mêmes. On retrouve presque systématiquement des douleurs souvent importantes et une baisse de l'audition.

En fonction des cas et du type d'inflammation, on peut également observer :

  • des acouphènes (principalement chez les adultes) ;
  • de la fièvre ;
  • des maux de tête ;
  • des vertiges ;
  • des troubles digestifs (notamment chez les nourrissons) ;
  • des signes généraux (comme l'altération de l'état général ou l'insomnie).

Aspect contagieux des otites

Si les enfants sont souvent touchés, c'est en raison de l'aspect contagieux des otites. En effet, ces inflammations sont souvent consécutives à une infection du rhinopharynx, une maladie extrêmement contagieuse.

Ainsi, bien que les otites elles-mêmes ne soient pas contagieuses à proprement parler, les germes qui en sont responsables, eux, peuvent se transmettre. La contagion peut se faire par voie aérienne ou via des objets souillés.

À noter : toutes les otites ne sont pas contagieuses, les otites externes, les cholestéatomes et les otites barotraumatiques n'étant pas concernées.

Otite : comment la prévenir ?

Dans la mesure où les otites présentent un aspect contagieux, il est aussi possible de prévenir leur apparition.

La prévention des otites passe entre autres par :

  • une bonne hygiène des conduits auditifs et des fosses nasales ;
  • éviter la transmission de maladies telles que la rhinopharyngite, ce qui suppose notamment de bien se laver les mains ;
  • l'éviction de facteurs favorisants, tels que la fumée du tabac.

Les principaux types d'otites

On distingue différents types d'otites. Chacune ayant ses propres caractéristiques et son traitement, il est important de bien les connaître et de savoir les différencier pour mieux les identifier.

Otite interne

L'otite interne est une inflammation de l'oreille interne qui peut être d'origine virale ou bactérienne. Cette infection est en réalité une complication des otites moyennes aiguës ou des otites moyennes chroniques.

Habituellement, le traitement de l'otite interne consiste à prendre des médicaments antiviraux, antibiotiques ou anti-inflammatoires, voire des corticoïdes.

Otite externe

L'otite externe, une inflammation de la peau du conduit auditif externe, est la cause la plus fréquente de consultation ORL dans le monde. À elle seule, elle représente environ 30 % des consultations d'urgence et elle touche chaque année 4 ‰ de la population, principalement des adultes. D'un point de vue statistique, 10 % de la population mondiale aura au moins un épisode d'otite externe au cours de la vie. Heureusement, il s'agit d'une pathologie bénigne.

Également appelée otite du baigneur, l'otite externe est fréquente chez les amateurs de baignade, car l'humidité du conduit auditif favorise le développement des microbes.

De même, de petites écorchures, une hygiène insuffisante ou des irritations de l'oreille vont faciliter cette inflammation qui se traduira par d'importantes douleurs et un écoulement de pus.

Le traitement est local et médicamenteux afin d'éviter des complications qui peuvent parfois être graves.

Otite moyenne aiguë

Les otites moyennes aiguës (OMA) sont les otites les plus fréquentes chez les jeunes enfants (moins de 5 ans). Il s'agit d'une inflammation de l'oreille moyenne (ou caisse du tympan) et de la trompe d'Eustache qui fait suite à une rhino.

Elle entraîne la plupart du temps :

  • une douleur dans l'oreille, qui augmente progressivement ;
  • de la fièvre, pouvant aller jusqu'à 40°C ;
  • une baisse de l'audition ;
  • un écoulement de pus, si l'OMA est particulièrement sévère ;
  • une conjonctivite, si la bactérie incriminée est l'Hæmophilus influenzae ;
  • et parfois une asthénie.

Le traitement est antibiotique.

Otite moyenne chronique

L'otite moyenne chronique (OMC) est une inflammation ou une infection durable de l'oreille moyenne avec perforation du tympan généralement survenue au cours d'une otite moyenne aiguë.

L'infection persiste souvent en raison d'un traitement inefficace (ou mal mené) parfois à cause :

  • d'une allergie ;
  • d'une infection rhino-pharyngée chronique ;
  • d'un dysfonctionnement de la trompe d'Eustache ;
  • de grosses végétations.

L'OMC se traduit par un écoulement de pus, une douleur inconstante et d'intensité variable et une baisse de l'audition.

Le traitement est généralement chirurgical et réalisé sous anesthésie générale. Il consiste à nettoyer l'oreille moyenne et à réparer le tympan. Le cas échéant, il faut également reconstruire une chaîne ossiculaire (chaîne des osselets).

Otite séreuse

Les otites séreuses (ou séromuqueuses, ou encore otites moyennes sécrétoires) sont des inflammations de l'oreille moyenne avec un épanchement de liquide mais sans que le tympan ne soit percé. Ce liquide, qui est produit par les cellules caliciformes situées dans la muqueuse de l'oreille moyenne, s'accumule donc dans la caisse du tympan.

Il s'agit d'une forme d'otite chronique survenant après plusieurs épisodes d'otite moyenne. Elle est fréquente chez les jeunes enfants puisqu'elle concerne de 1 à 4 % des 3-8 ans.

Les principaux symptômes des otites séreuses sont une légère douleur (voire aucune) et une diminution de l'audition du côté atteint avec la sensation d'avoir de l'eau dans l'oreille.

Le traitement médical, s'il est jugé nécessaire, est essentiellement médicamenteux. Néanmoins, ses résultats sont équivalents à ceux obtenus par rémission spontanée. Un traitement chirurgical est généralement envisagé si l'otite persiste pendant plusieurs mois. Il consiste à retirer les végétations ou à poser un aérateur transtympanique (yoyos).

Cholestéatome

Les cholestéatomes (ou otites à foyer fermé) sont essentiellement des complications d'otites moyennes mal soignées et responsables de séquelles. Plus précisément, un cholestéatome est une invasion de la membrane du tympan par un tissu épithélial semblable à de la peau.

On distingue deux types de cholestéatomes :

  • les cholestéatomes acquis, les plus fréquents, qui sont dus au développement d'une poche de rétraction qui va progressivement envahir la mastoïde et l'oreille moyenne ;
  • les cholestéatomes congénitaux, beaucoup plus rares, qui sont consécutifs à une anomalie au cours du développement.

Quel que soit le type de cholestéatome considéré, on retrouve assez peu de symptômes. Ce n'est qu'à un stade avancé qu'on peut parfois observer un écoulement de pus malodorant, une légère baisse de l'audition ou des polypes inflammatoires.

Le traitement des cholestéatomes est chirurgical et il consiste à retirer les tissus anormaux et à reconstruire le tympan et la chaîne des osselets. Il s'associe à un traitement anti-inflammatoire, voire corticoïde.

Otite barotraumatique

L'otite barotraumatique est une otite qui affecte l'oreille moyenne et qui est consécutive à une trop grande différence de pression entre les deux faces du tympan sans que la trompe d'Eustache ne parvienne à la gérer. Ce différentiel peut aller jusqu'à entraîner la déchirure du tympan et une lésion des osselets.

Ce type d'otite se rencontre essentiellement chez les personnes qui pratiquent la plongée sous-marine ou au cours d'un voyage en avion (voire au passage en train sous un tunnel).

Les otites barotraumatiques se traduisent par une douleur vive au niveau de l'oreille, une baisse de l'audition, une sensation d'oreille bouchée et parfois des acouphènes et des vertiges.

Ces otites guérissent spontanément en quelques jours, mais une intervention est nécessaire dans les cas les plus graves.

Plusieurs approches pour traiter l'otite

Il existe plusieurs solutions permettant de soigner les otites. En effet, le traitement de l'otite peut être soit médicamenteux, soit chirurgical avec la paracentèse.

C'est essentiellement en se basant sur l'examen par otoscopie qu'on peut déterminer de quel type d'otite il s'agit et donc le traitement qu'il convient d'adopter.

Néanmoins, il existe plusieurs autres approches qui peuvent être extrêmement intéressantes :

  • l'homéopathie propose de nombreux remèdes pour soulager les otites ou pour réaliser un traitement de terrain destiné à éviter les récidives ;
  • les traitements naturels de l'otite avec notamment l'aromathérapie (huiles essentielles), la phytothérapie, les remèdes de grand-mère ou la chromothérapie.

Zoom sur les personnes concernées par l'otite

Il convient de s'intéresser plus spécifiquement aux otites chez les bébés, aux otites chez les enfants et aux otites chez l'adulte. Malgré certaines similitudes, il existe en effet aussi des différences et des spécificités qu'il est important de souligner et auxquelles, bien entendu, les médecins ORL prêteront une attention particulière.

À savoir : l'otite, à proprement parler, est plus rare chez la personne âgée.


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !