Inflammation du conduit auditif

Sommaire

Quand on parle d’inflammation du conduit auditif, on parle de l’inflammation de la peau du conduit auditif externe, autrement dit, d'une otite externe. C’est la cause la plus fréquente de consultation chez un ORL (oto-rhino-laryngologiste).

Causes d'une inflammation du conduit auditif

Il existe plusieurs situations propices au développement d’une otite externe. Voici une liste non exhaustive :

  • La stagnation de l’eau dans le conduit auditif après une baignade. C'est un milieu tout à fait propice à la multiplication de champignons ou de bactéries. On parle alors d’otite du baigneur, la forme la plus fréquente d’otite qui survient généralement l’été.
  • L’emploi d’objets divers non adaptés pour se gratter ou se nettoyer le conduit auditif.
  • Un bouchon de cérumen.
  • La présence de furoncle dans le conduit auditif.

À noter que des cas d’otites externes peuvent évoluer vers des formes plus rares :

  • otite externe chronique : il pourrait alors s’agir d’une allergie, d’un eczéma ou d’une immunodépression ;
  • otite externe nécrosante : il pourrait s’agir d’un diabète.

Inflammation du conduit auditif : quels sont les symptômes ?

Les signes d’une inflammation du conduit auditif sont variés :

  • baisse de l’audition ;
  • acouphènes : bruits parasites comme des bourdonnements, des sifflements, ou encore des chuintements, mais qui ne répondent pas à une stimulation extérieure ;
  • fièvre pouvant dépasser les 40 degrés si l’infection n’est pas rapidement soignée ;
  • démangeaisons et/ou rougeurs ;
  • écoulement de l’oreille ;
  • maux de tête ;
  • forte douleur, surtout lors de la mastication.

Inflammation du conduit auditif : traitements et prévention

Il existe plusieurs traitements pour venir à bout d’une inflammation du conduit auditif. Citons pêle-mêle :

  • les antibiotiques en cas d’infection bactérienne et les antifongiques en cas d’infection mycosique ;
  • les antidouleurs ;
  • les solutions auriculaires contenant un anesthésique local ou un vasoconstricteur dans certains cas ;
  • l'aspiration des sécrétions et des desquamations.

Voici une liste non exhaustive des mesures préventives à adopter pour éviter d’avoir une otite externe :

  • ne pas se gratter le conduit auditif avec un corps étranger quelconque ;
  • n’utiliser le coton-tige que si son emploi est doux, sinon il favorise le transport d’agents pathogènes vers l’oreille ;
  • privilégier le lavage de l’oreille à l’aide d’une poire en caoutchouc, ou du jet de la douche ;
  • retirer l’eau puis sécher le conduit auditif après une baignade, d’autant plus chez les personnes à risque.

Aussi dans la rubrique :

Comprendre l'otite

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider