Sommaire

Avoir mal aux oreilles en avion est une situation fréquente, qui est liée aux variations de pression atmosphérique au cours de la montée ou de la descente de l’avion. Certaines personnes sont plus sensibles que d’autres à ce mal, qui doit être pris en compte pour éviter d’entraîner une otite barotraumatique. Des gestes simples à effectuer ou des dispositifs spécifiques peuvent permettre de limiter les douleurs d'oreilles lors des voyages en avion.

Pourquoi a-t-on mal aux oreilles en avion ?

Le mal d'oreilles en avion résulte des variations brutales de pression atmosphérique qui peuvent survenir au cours du vol. Une variation brutale de la pression atmosphérique provoque un déséquilibre entre la pression dans l’oreille moyenne et dans l’oreille externe (pression ambiante), ce qui génère les douleurs.

Le décollage et la montée en altitude provoquent rarement des douleurs aux oreilles, car l’air de la cabine est pressurisé. L’oreille interne s’adapte facilement à cette légère surpression.

En revanche, lors de la descente en altitude et de l’atterrissage, des chutes brutales de la pression atmosphérique peuvent se produire. À titre de comparaison, ce phénomène équivaut au passage brutal à une altitude de 2 500 m. Cette dépression sollicite fortement le tympan, ce qui peut provoquer des douleurs, en particulier dans certaines circonstances ou chez certaines personnes fragiles.

Les maux d'oreilles en avion se manifestent par des douleurs aiguës, plus ou moins intenses, au niveau de l’une ou des deux oreilles, accompagnées parfois de douleurs au niveau de la tête (sinus).

Lire l'article Ooreka

Personnes les plus sensibles au mal d'oreilles en avion

Le mal d'oreilles en avion peut toucher n’importe quel voyageur, mais certaines personnes ou certaines situations présentent des risques accrus :

  • les personnes atteintes d’un rhume, d’une sinusite ou de toute autre pathologie ORL aiguë (rhinopharyngite, otite, laryngite…) ;
  • la présence d’un bouchon de cérumen dans le conduit auditif ;
  • les personnes souffrant d’allergies (rhinite allergique, asthme) ;
  • les personnes souffrant de pathologies ORL chroniques.

En cas d'obstruction de la trompe d'Eustache

Dans l’ensemble des situations présentées ci-dessus, la trompe d’Eustache (qui relie les voies aériennes supérieures aux oreilles) peut être partiellement ou totalement obstruée, de même que les sinus dans certains cas. L’obstruction de la trompe d’Eustache ou des sinus empêche le ré-équilibrage de la pression entre le milieu extérieur et l’oreille moyenne. Le tympan est alors mis à contribution, se rétracte, ce qui provoque :

  • des douleurs aux oreilles avec une sensation d’oreille bouchée ;
  • des douleurs dans les sinus (au niveau du front ou en-dessous des yeux).

Le plus souvent, les douleurs disparaissent après l’atterrissage, sans séquelles. Dans certains cas, les douleurs deviennent particulièrement fortes et s’associent à la survenue d’une otite barotraumatique, qui nécessite une prise en charge médicale. Des acouphènes peuvent également persister après le vol.  

Lire l'article Ooreka

Solutions pour limiter le mal d'oreilles en avion

Chez les personnes en bonne santé au moment de prendre l’avion, quelques gestes simples suffisent le plus souvent à stopper les douleurs aux oreilles lors de la descente de l’avion :

  • la mastication (mâcher un chewing-gum) ;
  • les bâillements ;
  • l'action d'avaler (avaler sa salive, sucer un bonbon ou boire doucement) ;
  • la méthode de Valsalva (se pincer le nez et expirer doucement en gardant la bouche fermée) pour ouvrir la trompe d’Eustache. 

Enfin, des protections auditives spécifiques existent pour prévenir le mal d'oreilles en avion.

Inspirées des technologies utilisées par les pilotes de chasse, ces protections jouent le rôle d'un filtre qui assure un échange progressif d’air entre l’extérieur et le tympan. Elles permettent ainsi au tympan de s’adapter progressivement aux changements de pression.

Attention cependant, ces protections auditives spécifiques sont différentes des bouchons d’oreilles classiques qui doivent être utilisés avec précaution en avion, car ils peuvent majorer les douleurs aux oreilles.

Ces pros peuvent vous aider