Sommaire

 

L’anatomie de oreille humaine est composée de trois grandes parties distinctes : l’oreille externe, moyenne et interne. Le système auditif permet que l'on reçoive des sons, mais l'oreille n'est pas seulement l'organe de l'audition. Elle est aussi indispensable pour assurer l'équilibre de notre corps. Décortiquons chacun de ces éléments et leurs différentes fonctions.

Anatomie de l'oreille externe

L’oreille externe s'étend du pavillon au tympan, en passant par le conduit auditif.

  • Le pavillon de l’oreille est situé de chaque côté du crâne, en arrière de la tempe. Son squelette cartilagineux forme des reliefs et des creux. On retrouve notamment le bourrelet du bord externe, appelé « hélix », et le monticule placé devant le conduit auditif, appelé « anthélis ». La peau forme dans la partie inférieure du pavillon une zone plus souple, le lobe. L’ouverture en entonnoir vers le conduit auditif externe (CAE) et la conque concentre les vibrations sonores vers le tympan. Juste devant elle, se trouve le tragus, une petite saillie qui protège l'ouverture du CAE.
  • Le conduit auditif externe plonge sur 3 cm environ à travers l’os du rocher (mastoïde de l’os temporal). La peau de sa paroi comporte des cils et des glandes sébacées qui fabriquent le cérumen. Le fond du CAE est fermé par le tympan.

Anatomie de l'oreille moyenne

L’oreille moyenne comprend le tympan et la caisse du tympan, fermée en profondeur par la fenêtre ovale, une membrane qui la sépare de l’oreille interne.

  • Le tympan sépare l’oreille externe de l’oreille moyenne. C'est une membrane fibreuse de 0,1 mm recouverte de peau à l’extérieur, de muqueuse à l’intérieur. Il capte les vibrations sonores et les transmet à la chaîne des osselets.
  • La caisse du tympan est creusée dans le rocher. Cette cavité remplie d’air est traversée par une chaîne de trois osselets (chaîne ossiculaire) articulés entre eux :
    • le marteau (ou malleus), fixé au tympan par un petit ligament ;
    • l’enclume (ou incus) ;
    • l’étrier (ou stapes) fixé sur la fenêtre ovale à laquelle les osselets transmettent les vibrations captées par le tympan et qui est au contact direct des liquides de l'oreille interne.

C’est dans la caisse du tympan que s’ouvre la trompe d’Eustache (ou trompe auditive). Ce court conduit de 3,8 cm la relie à l’arrière des fosses nasales. Il permet d’équilibrer les pressions entre l’atmosphère et l’oreille moyenne lors d’une déglutition.

Anatomie de l'oreille interne

L’oreille interne, ou le labyrinthe, est une série de cavités creusées dans le rocher dans lesquelles se trouve le labyrinthe membraneux. Il contient les récepteurs sensoriels de l’audition et de l’équilibre et il est rempli d'un liquide lymphatique : l'endolymphe.

À partir de la fenêtre ovale, l'oreille interne comporte la cochlée, le vestibule et les canaux semi-circulaires.

  • La cochlée ou le limaçon, en forme de coquille d’escargot, est l’organe de l’audition (organe de Corti) dans lequel les cellules auditives transforment et modulent les vibrations sonores en impulsions nerveuses. Celles-ci sont transmises au cerveau par le nerf auditif qui chemine dans le conduit auditif interne et pénètre dans le tronc cérébral (une partie essentielle du système nerveux central).
  • Le vestibule et les canaux semi-circulaires sont les organes de l’équilibre qui perçoivent tous les changements de position de la tête et en informent le cerveau.

Aussi dans la rubrique :

Comprendre l'otite

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider