Sommaire

 

En France, on compte environ 3 000 ORL (oto-rhino-laryngologistes) qui exercent soit en cabinet libéral, soit en centres hospitaliers (ou les deux le plus souvent). Ils sont des médecins spécialisés dans la prise en charge, le diagnostic et le traitement des maladies affectant la sphère ORL, à savoir :

  • les oreilles (oreille externe, moyenne et interne) et donc l'ouïe et l'équilibre ;
  • le nez pour l'odorat et la respiration (les sinus jouent également un rôle dans la respiration) ;
  • la gorge (avec la bouche, la langue, les glandes salivaires, le larynx et la trachée) pour le goût, la voix (phonation), la respiration et l'alimentation ;
  • le cou et la glande thyroïde (même si les spécialistes de cette glande sont surtout les endocrinologues) ;
  • le visage (expression et esthétique).

Les différents troubles pris en charge par les ORL

Le rôle des ORL est de prendre en charge toutes les anomalies de la sphère ORL. Ils s'intéressent donc aux :

  • malformations et déformations (responsables de ronflements par exemple) ;
  • tumeurs, qu'elles soient bénignes ou malignes, c'est-à-dire cancéreuses ;
  • infections et inflammations, telles que les otites (et tous les symptômes qui en découlent), les rhinopharyngites, etc. ;
  • traumatismes et chocs responsables entre autres d'hémorragies ;
  • troubles liés au vieillissement (baisse de l'audition, surdité ou vertiges par exemple) ;
  • problèmes neurologiques, comme les paralysies faciales.

On comprend donc à quel point cette spécialité médicale est importante et diversifiée.

On consulte rarement un ORL en revanche en toute première intention. Généralement, c'est le médecin traitant qui oriente vers ce spécialiste pour un examen plus approfondi ou pour un traitement plus lourd. C'est également l'ORL qui surveille l'évolution de pathologies traitées telles qu'une surdité ou un cancer par exemple.

ORL et otites

Les ORL sont les médecins les plus à même de diagnostiquer et traiter les otites. Ces spécialistes étant également chirurgiens, ils ont un champ d'intervention très vaste. Ils pratiquent, entre autres, des opérations assez lourdes, comme par exemple l'exérèse des neurinomes de l'acoustique (tumeur du nerf cochléo-vestibulaire qui gère l'audition et l'équilibre).

Paracentèse

La pratique d'une paracentèse est parfois nécessaire en cas d'otite séreuse, d'otite moyenne chronique ou d'otite moyenne aiguë particulièrement sévère.

Après avoir nettoyé le conduit auditif externe (CAE), le chirurgien incise légèrement le tympan (1 mm) dans son quadrant postéro-inférieur, à l'aide d'un tout petit bistouri. Il évacue alors le liquide présent dans l'oreille moyenne de façon à soulager l'otite.

Aérateurs trans-tympaniques

Ce sont également les ORL qui procèdent à la pose d'aérateurs trans-tympaniques (les yoyos), aussi bien chez les enfants que chez les adultes.

L'intervention, réalisée sous anesthésie locale ou générale, consiste à placer, sous microscope, un petit tube creux à travers le tympan. Normalement, l'aérateur s'expulse spontanément après quelques mois. Si ce n'est pas le cas, il devra être retiré par l'ORL.

Intervention en cas d'otite moyenne chronique

Certaines formes d'otites chroniques peuvent s'aggraver et entraîner de graves complications (commes des vertiges, des méningites ou des paralysies faciales). L'intervention consiste alors à explorer et à nettoyer l'oreille moyenne, qu'elle soit touchée par une inflammation, une infection ou un cholestéatome. Dans ce dernier cas, l'ORL devra agrandir la cavité de l'oreille moyenne et de la mastoïde pour pouvoir le retirer.

Le cas échéant, l'opération vise à améliorer l'audition en procédant à une greffe de tympan ou à un remplacement des osselets s'ils sont endommagés.

Remboursement des consultations ORL

Pour bénéficier du taux de remboursement de 70 % lors d'une consultation ORL, il faut être passé par le médecin traitant. C'est lui qui doit orienter le patient vers ce spécialiste (ou médecin correspondant) soit pour avis ponctuel, soit pour un suivi régulier.

Avis ponctuel

Vous êtes adressé à un ORL par votre médecin traitant pour un avis ponctuel. Que le spécialiste soit de secteur 1 (avec des honoraires de consultation conventionnés à 46 €) ou de secteur 2 (avec des honoraires libres), l'Assurance maladie vous remboursera 31,20 €.

Suivi régulier

Deux situations peuvent se présenter à vous, si vous êtes adressé à un ORL pour un suivi régulier :

  • si l'ORL est de secteur 1, ses honoraires de consultation sont conventionnés et la consultation coûte 28 €, l'Assurance maladie remboursant 70 % de ce montant, soit 18,60 € ;
  • si l'ORL pratique des honoraires libres, il fixe lui-même le montant de la consultation et l'Assurance maladie rembourse 15,10 €.

Les complémentaires santé et les mutuelles pourront éventuellement rembourser le montant restant à votre charge (en fonction des modalités de votre contrat).

Ces pros peuvent vous aider