Sommaire

De manière générale, il existe trois types d'otite : les otites externes (OE), les otites internes (ou labyrinthites) et les otites moyennes aiguës (OMA), qui sont les plus courantes.

Otite moyenne aiguë : la plus fréquente de toutes

L'OMA est l’inflammation infectieuse de l’oreille moyenne, ou caisse du tympan. Elle peut s'étendre dans l'oreille et notamment toucher la trompe d’Eustache. Dans quelques cas, il s’agira d’une otite congestive, sans présence de liquide dans l’oreille moyenne.

Chez l'enfant, l’OMA est très fréquente de 0 à 6 ans, avec un risque maximal entre 6 et 12 mois et encore important entre 1 et 2 ans. Ainsi, plus de 4 enfants sur 5 font au moins une otite moyenne aiguë. Elle est toutefois observée parfois chez l'adulte.

OMA : des causes bien connues

L’origine de l’OMA est presque toujours une rhino-pharyngite. Tous les virus responsables de rhumes ou de rhinos peuvent en effet passer par la trompe d’Eustache et provoquer une otite virale. La contagion est grande.

C’est aussi le cas de bactéries responsables des otites purulentes, le plus souvent :

  • l’Haemophilus influenzae, très courant en saison froide ;
  • les streptocoques, dont le pneumocoque.

Plusieurs facteurs favorisants sont aujourd'hui reconnus :

  • la garde en collectivité (crèche, école, garderie) surtout en période d’épidémies hivernales (grippe ou rhino) ;
  • l’usage fréquent, ou permanent, de la tétine ;
  • la prise de biberons en position couchée ;
  • le tabagisme passif ;
  • le terrain allergique ;
  • le reflux gastro-œsophagien (RGO) du nourrisson ;
  • les grosses végétations qui obstruent la trompe d’Eustache et provoquent des ronflements chez les bébés (mais chez les enfants ayant été opérés des végétations le risque d’otite moyenne est multiplié par 2 à 5, en fonction du type de chirurgie).

Les différents symptômes de l'otite moyenne aiguë

En cas d'OMA, 3 signes sont presque systématiquement retrouvés, quel que soit l’âge :

  • la rhino-pharyngite, avec le nez bouché ou qui coule, une respiration par la bouche ;
  • la fièvre, qui peut atteindre 40 °C ;
  • une douleur dans l’oreille, de plus en plus forte à mesure que le tympan se bombe par la pression exercée par le liquide, ou le pus, présent dans l’oreille moyenne.

Il arrive parfois qu'on observe également :

  • une baisse d’audition, signalée par le grand enfant, l’adolescent ou l’adulte ;
  • un écoulement par l’oreille, si le tympan a éclaté sous la pression ;
  • une conjonctivite, il s'agit généralement dans ce cas d'une infection bactérienne à l'Hæmophilus influenzae.

Chez le nourrisson, l’OMA peut prendre une tournure trompeuse, malgré la présence d’un rhume, avec :

  • des frottements fréquents de la main sur l’oreille atteinte, comme dans l’otite externe ;
  • des pleurs inexpliqués ou trop facilement imputés à la fièvre ;
  • des diarrhées et vomissements, parfois le refus de boire ou de manger faisant croire à une gastro-entérite (attention au risque de déshydratation).

Comment prévenir l'OMA ?

Il faut d'abord tenter de passer au travers de la rhino-pharyngite avant de prévenir l'OMA.

Pour éviter la rhino-pharyngite initiale :

  • lavez-vous les mains très souvent en période épidémique, notamment avant de vous occuper de votre nourrisson ;
  • apprenez dès que possible à votre enfant à bien se laver les mains, y compris entre les doigts ;
  • désinfectez les objets ou jouets susceptibles de porter les virus de rhino ;
  • limitez autant que possible la garde en collectivité.

Pour éviter ensuite le passage à l’otite moyenne aiguë :

  • faites dormir votre enfant dans une chambre aérée, pas trop chaude et bien humidifiée ;
  • n'exposez pas votre enfant au tabagisme passif ;
  • soignez précocement son rhume avec des lavages et des aspirations de mucosités ;
  • à partir de 3 ans, apprenez-lui à se moucher correctement dans un mouchoir en papier et à mettre son bras devant la bouche quand il tousse.

Soyez attentif et consultez votre médecin ou votre ORL si votre enfant :

  • ronfle ou s'il est gêné pour respirer, même en l'absence de rhume ;
  • multiplie anormalement les rhinos ;
  • a déjà fait plusieurs otites moyennes aiguës.

Deux facteurs pourront éventuellement être découverts et traités : une allergie respiratoire ou de grosses végétations à opérer.

Aussi dans la rubrique :

Comprendre l'otite

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider