Sommaire

 

L’otite moyenne chronique (OMC) à tympan ouvert est une inflammation ou une infection durable de l’oreille moyenne avec perforation du tympan. Elle est visible par le médecin ou l'ORL à l’examen direct (otoscopie). L'OMC se distingue de l’otite séquellaire dans laquelle l’infection et l’inflammation ont disparu mais où les lésions du tympan continuent à perturber l’audition. 

Causes des otites chroniques à tympan ouvert

La perforation du tympan qu'on retrouve en cas d'OMC résulte généralement d’une déchirure spontanée survenant au cours d’une otite moyenne aiguë (OMA).

En général, la trompe d'Eustache ne parvient plus à jouer son rôle et à évacuer les sécrétions via la gorge. Il y a alors accumulation dans l'oreille et, sous l'effet de la pression, le tympan peut se déchirer.

La persistance de l’infection, elle, s’explique par un traitement inefficace ou mal mené, parfois en association avec :

  • un terrain allergique (et un environnement urbain et domestique peu favorable) ;
  • une infection rhinopharyngée persistante ;
  • un mauvais fonctionnement de la trompe d’Eustache ;
  • de grosses végétations.

Symptômes de l'otite chronique à tympan ouvert

Les signes de l'otite chronique à tympan ouvert sont :

  • un écoulement purulent et parfois fétide de l’oreille malade ;
  • une douleur inconstante et d’intensité variable ;
  • une baisse d’audition qui sera mesurée entre 20 et 40 décibels à l’examen audiométrique (elle peut être suspectée chez le nourrisson ou le petit enfant avec le test du téléphone ou du jouet musical et l’utilisation préférentielle de l’oreille saine).

Pour confirmer ces symptômes, plusieurs examens sont à effectuer :

  • l’examen de l’oreille montre au médecin ou à l’ORL l’état du tympan ;
  • l’audiométrie confirme la perte d’audition ;
  • un scanner vérifie l’extension ou non de l’infection à l’os du rocher (mastoïdite).

Traitement de l'otite chronique à tympan ouvert

Le traitement de l'otite moyenne chronique est essentiellement chirurgical. Il n'est toutefois pas systématique car certaines formes d'OMC entraînent peu de symptômes et ne nécessitent donc pas d'intervention. Ainsi, le traitement à mettre en œuvre doit être discuté au cas par cas. L'intervention sera notamment nécessaire en cas d'OMC présentant des risques de complications.

Réalisée sous anesthésie générale, elle consiste à :

  • nettoyer complètement l’oreille moyenne ;
  • réparer et renforcer le tympan (tympanoplastie) ;
  • vérifier, 12 à 18 mois plus tard, l’absence de récidive ;
  • reconstruire, le cas échéant, une chaîne ossiculaire (souvent indispensable pour améliorer l’audition) en utilisant des fragments de cartilage prélevés sur le pavillon de l'oreille, ou en réalisant des prothèses synthétiques.

En cas de surinfection, l'opération est complétée par une antibiothérapie par intraveineuse.

Évolution et complications des OMC à tympan ouvert

Quatre risques dominent l’évolution de l’otite chronique à tympan ouvert :

  • la mastoïdite, infection de l’os du rocher, qui peut évoluer jusqu’à une méningite dramatique ;
  • une surdité, plus ou moins sévère, de l’oreille atteinte par destruction de la chaîne des osselets ;
  • le cholestéatome, une invasion de la membrane du tympan par du tissu cutané ;
  • l’atélectasie du tympan (ou otite adhésive) si le tympan est attiré dans l'oreille moyenne et forme des poches de taille variable (poches de rétraction).

Aussi dans la rubrique :

Comprendre l'otite

Sommaire