Sommaire

Traitement de l'otite séreuse

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

 

L'otite séreuse est due à une inflammation de l'oreille moyenne, c'est-à-dire la zone derrière le tympan. Elle survient surtout chez les enfants dans les suites d'une otite moyenne aiguë et provoque un écoulement chronique. Du fait de la chronicité, elle peut entraîner une surdité et nécessite donc une prise en charge correcte.

Voici les clés pour le traitement de l’otite séreuse.

1. Reconnaître les symptômes d’otite séreuse

L’otite séreuse est fréquente chez l'enfant de 2 à 6 ans et est le résultat d'une inflammation chronique de l'oreille moyenne dans les suites d'otite aiguë. Une collection de liquide se forme derrière le tympan diminuant la vibration de ce dernier. Elle peut s'infecter et se transformer en otite purulente.

Les otites aiguës sont moins fréquentes chez l'adulte parce qu'il a un système immunitaire plus développé. La présence d'une otite séreuse chez un adulte est souvent une manifestation d'une atteinte chronique d'un organe du rhino-pharynx (gorge, palet, sinus…).

L'otite séreuse est peu douloureuse et se manifeste principalement par une baisse de d'audition et des acouphènes. Elle peut donc se découvrir face à un retard de langage chez l'enfant.

2. Réussir le traitement de l'otite séreuse

Pour prendre en charge une otite séreuse, une consultation chez l'ORL est obligatoire.

L'ORL examine l'oreille à l'otoscope pour confirmer l'otite séreuse. Il réalise aussi des examens d'auditions pour évaluer son retentissement. Selon les résultats, l'ORL peut indiquer la pose d'un aérateur transtympanique (le yo-yo) qui permet l'évacuation de la collection liquidienne, rendant ainsi sa mobilité au tympan. La pose du yo-yo peut se faire sous anesthésie locale ou générale.

Lorsque l'otite séreuse est présente chez un adulte, il convient de réaliser des examens plus approfondis à la recherche d'une maladie chronique d'un autre organe dont l'otite séreuse n'est que le symptôme.

3. Prévenir l'otite séreuse chez l'enfant et l'adulte

La prévention repose sur celle de l'otite aiguë qui se rencontre majoritairement l'été et en hiver. En été, elles sont généralement dues aux baignades et l'hiver aux virus.

En été, pour éviter l’otite :

  • Évitez de vous baigner dans des eaux stagnantes qui peuvent être riches en bactéries et champignons.
  • Pensez à bien vous sécher les oreilles et le conduit auditif après votre baignade.
  • Il est déconseillé de s'exposer à des changements brutaux de température, par exemple, passer une journée au soleil à 30 °C et repartir en voiture avec la climatisation à 20 °C. Ces changements brusques de températures favorisent les infections.

En hiver :

  • Couvrez-vous bien.
  • Séchez toujours bien vos oreilles après la toilette.
  • Protégez vos oreilles avec un bonnet par exemple.
  • Mouchez-vous soigneusement le nez.

De façon générale, pour éviter la survenue d'infections :

  • Le tabagisme irrite les voies respiratoires qui sont reliées aux oreilles par les trompes d'Eustache. Cette irritation favorise les infections. Évitez donc de fumer.
  • La fatigue et une mauvaise hygiène alimentaire affaiblissent vos défenses immunitaires. En période épidémique, il est important de mettre toutes les chances de votre côté pour éviter les infections.